Colloque printemps 2016

colloque printemps 2016 - 3.jpg

L'économie collaborative est-elle une alternative à l'ubérisation des avocats ?


Depuis quelques mois, le paysage juridique français a vu fleurir une foison de nouveaux sites juridiques proposant aux justiciables de les aider dans leurs démarche devant les tribunaux. Ces plateformes internet ont mis en place des solutions informatiques qui automatisent les formalités administratives et la saisine du juge compétent. 
C'est pratique que l'on désigne comme "l'ubérisation du droit".

Face à cette abondance d'offres, la profession d'avocat a réagi. Ainsi, certains Ordres ont décidé de mettre en place des solutions de mise en contact interactive des particuliers avec des avocats spécialisés. 
De son côté, le CNB s'apprête à mettre en service une plateforme collaborative à destination de tous les avocats français. 

Enfin, le législateur travaille actuellement à la mise en place de mesures d'encadrement de l'économie collaborative à la suite du rapport de Monsieur Pascal Terrasse, député de l'Ardèche. Lors de notre colloque, ont été évoqués les risques liées à l'ubérisation du droit, mais aussi les perspectives offertes par l'économie collaborative
 

Le programme du colloque


Ouverture du colloque : Monsieur le Bâtonnier Jacques Taquet

Introduction : Monsieur le Professeur Bruno Dondero, Université Paris 1

Le regard du législateur : Monsieur Pascal Terrasse, député de l'Ardèche

La position institutionnelle par un représentant du CNB : Patrick le Donne, Président de la commission internet et nouvelles technologies au CNB

Pratique d'une plateforme : Monsieur Pascal Schiel, avocat au Barreau des Hauts-de-Seine

Analyse des conséquences pratiques pour les confrères : Stéphanie Némarq, avocat au Barreau des Hauts-de-Seine

Conclusion : Jean-Victor Prévost, avocat et membre du Conseil de l'ordre